Tout d'abord toutes mes excuses pour les divers messages qui vous sont arrivés cette semaine en provenance de mon blog! J'ai beaucoup de problèmes en ce moment avec la newsletter. Je vais essayer de remédier rapidement à ce problème, car je sais que ce n'est pas agréable de recevoir une pluie de mail surtout s'ils disent la même chose !

Le sujet du jour: les champignons ! Je sais qu'à cette période de l'année il y a en peu ou pas dans les bois ! Mais par contre à l'Ikea de Montréal si ! Le mois dernier j'ai repéré des champignons en tissu à suspendre dans les sapins. J'avais autre chose à acheter (canapé, table ...) je n'ai pas craqué. Mais avec leurs couleurs rouge et blanche, ces champignons vénéneux sont tout à fait appropriés pour ma déco de fête. En voici donc une version maison à moindre coût.

 

champignons1_cb

Je les ai installés sur un porte manteau pour les prendre en photo en attendant le sapin qui doit être mis en place aujourd'hui...

 

champignons2_cb

Chaque champignon est réalisé avec 2 "boules" de papier journal recouvertes de bandelettes de papier crépon (dit papier crêpe au Québec) rouges pour le chapeau et blanches pour le pied.

Les 2 morceaux sont ensuite collés ensemble à la colle chaude.

champignons4_cb

 

J'ai ensuite découpé des petits cercles de 3 tailles différentes avec: la perforatrice stampin'up, le crop-a-dile et une perforatrice scolaire. J'ai collé tout ça sur le chapeau. Un trou au sommet avec une grosse aiguille à percer, une goutte de colle chaude dans le fond et j'ai glissé un cordon.

 

champignons3_cb

Les chapeaux sont tous identiques puisque j'ai utilisé un moule (petite tasse à café) mais pour le pied, j'ai testé différentes longueurs.

Je ne vous donne que peu d'explications sur la façon de les réaliser. Ce sera le thème de mes 2 prochains livres. Pour le moment ils sont toujours en préparation. J'ai mis ces projets de côté depuis juin 2011 pour diverses raisons.  Notre déménagement et notre réinstallation, qui physiquement et moralement demandent pas mal d'énergie! Et puis avec mon côté perfectionniste, je savais que certains aspects du livre étaient en maturation sans parler de nouvelles idées qui surgissent continuellement et que je ne peux freiner.

 

à très bientôt !

Isaelle